arec


arec

arec [ arɛk ] n. m.
• 1610 arecque; 1525 arcea; mot port., par l'it.
1Vx Fruit de l'aréquier.
2(1653) Mod. Aréquier. Noix d'arec : fruit de cet arbre, dont l'amande contient du cachou et entre dans la composition du bétel.

arec nom masculin Noix d'arec, fruit de l'aréquier. ● arec (expressions) nom masculin Noix d'arec, fruit de l'aréquier.

arec
n. m. BOT
d1./d Syn. de aréquier.
d2./d Arec ou noix d'arec: fruit de l'aréquier dont l'amande broyée sert à la fabrication du bétel.

⇒AREC, ARÉQUIER, subst. masc.
BOT. Plante monocotylédone à tige élancée, de la famille des palmiers, répandue en Asie équatoriale et aux Antilles :
1. Non-seulement la nature a satisfait à tous les besoins des êtres sensibles avec des graminées, gladiolées, palmifères, arondinacées, jonchées, mais elle y a encore pourvu par des végétaux de divers genres, dont les prototypes humains sont aussi dans la zone torride. Nous mettons au premier rang les lianes : leurs tiges en spirales et armées de crochets s'harmonient parfaitement avec les troncs perpendiculaires et raboteux des palmiers ou des autres végétaux. Telles sont celles du bétel avec l'arec, du poivrier avec la canne à sucre, de la vanille avec le cacaotier, de la liane à eau avec le palmiste, et de la liane à vin, ou vigne, qui, dans nos climats, se mariant avec l'orme, trouve des supports dans ses branches et des tonneaux dans son tronc.
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 69.
2. Cette partie de la ville est tout à fait silencieuse; à peine entend-on par instants, derrière les aréquiers dont les palmes emplissent deux fenêtres, des trompes d'autos éloignées...
MALRAUX, Les Conquérants, 1928, p. 57.
Rem. Pour certains dict. du XIXe s. le mot désigne à la fois l'arbre et le fruit (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.) ou uniquement le fruit (Ac. 1798, BESCH. 1845); dans ce dernier cas, ils réservent à l'arbre le nom de aréquier. Pour QUILLET 1965, l'aréquier est la variété asiatique de l'arec; la variété des Antilles serait dite chou-palmiste. Pour Lar. encyclop., le nom de chou-palmiste désigne le bourgeon (comestible) de l'Areca catechu (asiatique).
Noix d'arec ou arec. Fruit de l'arec ou aréquier qui contient plusieurs alcaloïdes toxiques parmi lesquels l'arécoline (d'apr. Lar. méd. 1970) :
3. La Noix d'Arec est fournie par l'Areca catechu...
G. PLANCHON, E. COLLIN, Les Drogues simples d'orig. végétale, t. 1, 1895-96, p. 129.
DÉR. Arécoline, subst. fém.Alcaloïde qu'on retire de la noix d'arec utilisé en médecine et en médecine vétérinaire. (1894, A. et J. BOUCHARDAT, Nouv. formulaire magistral, p. 258 : bromhydrate d'arécoline; suff. -oline, v. -ol et -ine).
PRONONC. ET ORTH. :[], []. LAND. 1834 écrit : arec ou arèque.
ÉTYMOL. ET HIST.
I.— Arec, 1. 1525 areca « fruit de Malaisie et d'Asie » (A. FABRE, Le Voyage... de... Antoine Pigaphetta... translaté de italien en françois, Paris, s.d., ff. 25 v° et 46 r° ds ARV., p. 57 : Ceste gent [des Philippines] maschent tousiours ung fruict quilz appellent Areca [...]), rem. : la date proposée par BL.-W.5, DAUZAT 1968, FEW t. 20 est donnée d'après les dates du voyage de Pigafetta (1519-22), ARV. (Op. cit., p. 55) propose 1525 comme date de la trad. fr.; 1610 arecque (VAN LINSCHOTEN, Hist. de la nav. et voyage [...] es Indes Orientales, Amsterdam, p. 86 ds ARV. 1963, p. 58); 1677 harec (DE L'ESTRA, Relation ou Journal, Paris, p. 58 ds ARV., p. 59); 1720 arec (JUSSIEU ds Hist. de l'Ac. des Sc., année 1720, p. 340 ds KÖNIG); 2. ca 1540 « arbre qui donne l'arec » (J. BALARIN, Les Voyages de Ludovico di Varthema, éd. M. Ch. Schefer, Paris, 1888, pp. 164-165 ds ARV. 1963, p. 62 : L'arbre dudict fruit s'appelle arecqua et est faict en façon d'ung pied de datier).
II.— Aréquier, 1598 arrecquero « arbre qui donne l'arec » (W. LODEWIJCKSZ, Premier livre, Amsterdam, f. 19 r° ds ARV., p. 62 : La deuxième sorte, est nommee des Portuguez Arrecquero); 1687 arequiers (CHOISY, Journ. du Voy. de Siam, Paris, p. 194 ds KÖNIG).
I empr. par l'intermédiaire de l'ital. areca (PIGAFETTA, voir supra) au port. harequa, attesté dep. 1510 (Carta do rei de Cochin in Cartas de A. de Albuquerque, IV, p. 43 ds DALG.) ou areca attesté dep. 1513 (Ibid., I, p. 133, id.); II formé sur arec, areque parallèlement au port. arequeira (ARV., pp. 62-63) attesté dep. 1569 (P. Monclaio in Bol. S.G.L., IV, p. 599 ds DALG. s.v. areca); suff. -ier. Le malais adakka qui désigne le fruit est à l'orig. du port. et de l'ital. (FEW t. 20, p. 90).
STAT. — Fréq. abs. littér. :8.
BBG. — ARV. 1963, pp. 56-63. — BOUILLET 1859. — Comm. t. 1 1837. — DUMAS 1965 [1873]. — DUVAL 1959 (et s.v. arécoline). — KÖNIG 1939, pp. 16-18. — Lar. méd. 1970 (et s.v. arécoline). — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Méd. Biol. t. 1 1970 (et s.v. arécoline). — NYSTEN 1824. — PRIVAT-FOC. 1870.

arec [aʀɛk] ou aréquier [aʀekje] n. m.
ÉTYM. 1525, arcea; arecque, 1610; arequiers, 1687; arrecquero, 1598; mot portugais, par l'ital.
1 Arec (rare) ou aréquier : grand palmier d'Asie équatoriale.
1 Par la baie du portail je voyais au dehors l'avenue des aréquiers, double colonnade de fûts minces couronnés d'un bouquet de palmes (…)
Henri Fauconnier, Malaisie, p. 269.
2 (…) un matin bleu pâle sur les lotus et les aréquiers du Cambodge.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 435.
tableau Noms d'arbres, arbustes et arbrisseaux.
2 Arec ou noix d'arec : fruit de l'areca catechu, qui fournit du cachou. || L'amande de la noix d'arec, mélangée au bétel, est utilisée comme masticatoire; le bourgeon terminal ( Chou [palmiste]) se mange et l'écorce sert à faire des cordages, des tissus grossiers.REM. On écrit parfois arek.
3 (…) et les bouches aux dents noircies rient vers Blanche, fleurant bon le sirih1 mâché avec la noix d'arek, le tabac et la chaux (…)
1. Mot javanais.
Aragon, Blanche…, II, II, p. 209.
tableau Noms de fruits.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • arec — arec …   Dictionnaire des rimes

  • AREC — urbs in terra Senaar, Babyloni vicina, Gen. c. 10. v. 10. Aracca vel Arecca Plinio, urbs Susianae, in huius confinio ac Babayloniae sita. Unde Areccaei Campi Tibullo, in quibus naphthae, h. c. liquidi bituminis, fontes scaturiebant. l. 4. Epigr.… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • arec — AREC. s. m. Fruit d un arbre que quelques Nations des Indes Orientales mangent avec la feuille de bétel et un peu de chaux …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • AREC — n. m. T. de Botanique Genre de palmiers auquel appartiennent les espèces qui portent les choux palmistes et celle qui produit le fruit appelé Noix d’arec …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • AREC — air resource element coordinator …   Military dictionary

  • AREC — s. m. T. de Botan. Genre de palmiers auquel appartiennent les espèces qui portent les choux palmistes et celle qui produit le cachou …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Arec — Areca  Pour l entreprise taïwanaise, voir Areca (entreprise) …   Wikipédia en Français

  • AREC — Amateur Radio Emergency Communications (Academic & Science » Amateur Radio) * Americom Resources Corporation (Business » NASDAQ Symbols) …   Abbreviations dictionary

  • arec — (a rèk) s. m. Terme de botanique. Genre de plantes de la famille des palmiers, dont une espèce, nommée par Linné l areca catechu (quoiqu elle ne produise pas le cachou), fournit une amande semblable à la noix muscade employée dans la composition… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • arec — a|rec Mot Agut Adjectiu variable …   Diccionari Català-Català


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.